J’ai pu constater à plusieurs reprises que les tarifs des artisans, de manière générale, étaient source d’incompréhension. Pour éviter toute déconvenue à l’issue d’un échange avec moi, voici quelques explications du processus de fabrication et une fourchette selon le type de pièce commandé.

Quelles sont les étapes de la fabrication d’un costume par votre artisan ?

Lors de la première prise de contact, n’hésitez pas à renseigner toutes les informations qui seront nécessaires à l’élaboration de votre costume (voir plus haut). Ces informations sont précieuses car le tarif ne sera pas le même si je dois travailler très rapidement, utiliser un matériau précieux ou réfléchir à des systèmes de réglage, par exemple.

Une fois que j’ai pu établir de mon côté le temps de fabrication, le coût des matériaux, les frais de ports, je vous communique une estimation.

Une pièce ou un costume complet, prennent généralement entre 2 jours et 3 semaines de travail. Bien sûr, les possibilités de création étant infinies, ce délai pourrait s’étendre à bien plus. Il en va de même pour les matériaux : plus ils sont de qualité, plus il y a de détails, et plus le costume sera coûteux.

Chaque client étant unique, le processus se répète à chaque nouvelle commande : échange avec vous, calcul d’une première estimation, formalités administratives suite à votre validation, recherche des matériaux, élaboration du patron, parfois toile d’essayage et essayage en votre présence, modifications du patron, coupe du tissu, assemblage, finitions, livraison.

Travaillant seule et veillant à ne négliger aucune étape, il est logique que les jours se cumulent, surtout si le costume est complet, et complexe.

Le choix des matériaux demande de l’expertise, selon les propriétés et l’usage qui va en être fait. Il faut se déplacer (je préfère voir et toucher les matériaux en vrai) ou les commander (à l’issue de longues heures de recherches).

Il est rare que j’utilise un patron tel quel ; afin de réaliser sur mesure une silhouette particulière, je dois retravailler mes patrons, cette étape incompressible est essentielle afin d’obtenir exactement ce qui rendra le costume unique.

Afin de valider ce travail de patronage, j’envoie souvent une toile d’essayage ou je demande à la personne de venir à l’atelier, afin de vérifier le bien-aller du futur costume. Selon le modèle, il peut être nécessaire de faire plusieurs essayages. Toutes les modifications sont ensuite reportées scrupuleusement sur le patron.

La coupe, l’assemblage et les finitions sont un travail de longue haleine. C’est durant cette étape que se rejoignent la qualité et l’esthétique : de la structure globale au petit détail, rien n’est laissé au hasard, car le résultat final dépend de chaque coup d’aiguille ! C’est un peu comme de l’architecture: on veut la solidité et l’harmonie.

Ces jours de travail, exclusivement dédiés à vous, je dois les estimer suffisamment pour pouvoir me payer, et payer mes charges (elles sont de 23 % quelle que soit la somme perçue). Il y a aussi toutes les dépenses de fond pour faire tourner l’atelier : du fil, du papier pour les patrons, l’entretien des machines, l’eau, l’électricité…

Ces charges, je les paie aussi sur les matériaux et les frais de port ; il en est ainsi sous le régime micro qui est le mien.

Le tarif que je vous communique après notre échange, n’est pas celui que je touche au final, car je soustrais les éléments cités plus haut : en revanche, il est celui qui est nécessaire afin que je puisse travailler pour vous, mettre mon expertise à votre service, mon temps à votre disposition, et cela en toute légalité sur le sol français. Il est celui qui vous permettra d’avoir entre vos mains, mieux, sur vous, le costume dont vous avez toujours rêvé, qu’il soit réplique ou création originale, réalisé pour vous, à proximité de chez vous, par une seule personne ayant un diplôme et plusieurs années d’expérience, avec qui vous pouvez échanger en cas de problème ou, avant toute chose, d’une envie particulière. Il est celui qui me donne le temps, le temps réel, de construire correctement chaque pièce, de les finir attentivement, afin que votre investissement dure dans le temps.

La confiance que vous m’accordez n’a d’égale que l’énergie que je vais fournir pour vous satisfaire !

Quel est le tarif d’un costume issu de La Loge de Corneline?

De 400 à 1000 euros

-Cape féérique – concept original en soie, décoré à la main.

-Veste de Robin – Modèle issu du jeu Sea of Thieves, en lainage.

De 1000 à 2000 euros

-Zoltan – Modèle issu du jeu The Witcher 3, comprenant gambison, chemise, brassards, bottes et pantalon customisé.

-Guillaume – Modèle issu d’une illustration, comprenant, manteau, deux gilets, une chemise, fourragère, lavallière, ceinture.

De 2000 à 4000 euros

-Sébastien – Modèle original comprenant chapeau, pourpoint, gantelets, cape, foulard, hauts-de-chausses.

-Jaskier – Modèle issu de The Witcher 3 comprenant chapeau, pourpoint peint à la main, gantelets, foulard, hauts-de-chausses.

Plus de 5000 euros

-Zelda – Modèle issu de Zelda Twilight Princess comprenant jupon, robe, ceinture, bijoux, épaulières, perruque, couronnes, gants. Sur ce modèle, les gants et le bas de la robe sont brodés à la main. Chaque gemme est fabriquée à l’unité. Il a nécessité 350 heures de travail.